Recherches

Cyclocratie: la créativité fait du vélo


Cyclisme, innovation et créativité: c'est Cyclocratie. Qui mieux que les jeunes, les jeunes étudiants de l'IED milanais peuvent s'assurer que le vélo devenir un moteur de développement "vert”? Simona Maccagnani, directrice de l'école de l'IED explique comment l'approche choisie est celle du «côté humain» et d'un véhicule simple, fragile et solide en même temps que le vélo s'adapte parfaitement. Cyclocratie, outre les étudiants, elle implique des institutions publiques, des associations et des citoyens, tous appelés à exprimer leurs idées de planification participative.

1) De quoi s'agit-il et qui y participe?
Cyclocratie est un programme de recherche et de conception qui explore le monde de cyclisme, actif de 2012 à Expo 2015, coordonné par le Centre de recherche IED et créé avec la collaboration d'institutions institutionnelles, d'entreprises, de chercheurs, de professionnels et d'étudiants IED.

2) Comment est-il né et quel est le but du projet?
Le thème de la mobilité durable il est au cœur du développement des métropoles aujourd'hui et, certainement, dans les années à venir. Cela signifie qu'à l'avenir les concepteurs seront sollicités pour une vision radicalement différente de celle qui a guidé les choix ces dernières années. De cette réflexion est née l'idée de proposer aux étudiants de travailler sur le vélo comme moteur d'innovation. Nous sommes pour une approche non agressive mais qui prend en compte des aspects beaucoup plus liés à la personne et le vélo est parfait car c'est un objet simple, fragile et solide à la fois. Nous pensons que notre manière spécifique d'aborder le problème peut contribuer de manière positive au discours sur l'innovation dans la ville.

3) Comment est-il financé?
Actuellement Cyclocratie il est entièrement autofinancé. Nous savons qu'un grand nombre d'entreprises s'intéressent à la question de la durabilité environnementale et nous pensons qu'elles peuvent jouer un rôle clé dans le développement du projet. C'est pourquoi nous avons initié une série de contacts visant à établir des relations de collaboration et des partenariats.
4) Quelles activités envisagez-vous dans le secteur éducatif? Et dans la recherche?
Des activités de planification analytique sont prévues et impliquent tous les domaines de formation IED. Pour donner quelques exemples très concrets: la campagne institutionnelle de sensibilisation à l'utilisation vélo pour la municipalité de Milan, un projet photographique, un projet de conception de fret. Et nous ne sommes qu'au début. Pour la recherche, d'autre part, nous procédons dans deux dimensions parallèles: d'une part, photographier la réalité des cyclistes - pour comprendre leurs habitudes et leurs besoins, pour ensuite être utilisé comme hypothèses de conception. D'autre part, essayer de comprendre dans quelles directions la planification évolue au niveau international.

5) Quel rôle les institutions et l'administration locale jouent-elles dans le projet?
Cyclocratie est né comme une contribution à la ville de Milan. Nous avons sollicité et obtenu le patronage de la municipalité de Milan, Legambiente et FIAB. Nos relations avec le Département et les associations sont une relation d'échange et de collaboration.

6) Qui sera également impliqué? Blogueurs, amateurs, associations ...
Nous essayons de regarder le thème à partir de points de vue très variés, capables d'enrichir notre vision et de montrer aux étudiants la complexité du thème. Les différents interlocuteurs nous aident à appréhender le sujet en profondeur et donc à identifier les problèmes spécifiques auxquels répondre. Nous avons déjà impliqué, et continuerons de le faire, des personnalités du monde associatif mais aussi de jeunes créateurs qui par leur travail contribuent à l'innovation et deviennent un véritable exemple pour nos étudiants.


7) Et comment les citoyens seront-ils impliqués?

Pensons à une conception participative: l'idée qu'un concepteur peut abaisser les solutions de conception par le haut semble aujourd'hui largement dépassée. Nous voulons donner vie à des moments de rencontre impliquant des citoyens, au cours desquels, à travers les techniques du «design thinking», nous réfléchissons ensemble à ce qu'il est possible et souhaitable de faire pour améliorer la qualité de vie en ville.



Vidéo: InnovWeek ENGIE - Atelier de Créativité (Mai 2021).