Recherches

La culture est suspendue? Vive la beauté!


Si la culture est temporairement suspendue, laissez-nous au moins la beauté du paysage. Voici donc le Semaine de la beauté de Legambiente (du 13 au 21 avril) a remplacé le traditionnel Semaine de la culture, annulé par le Ministère du patrimoine culturel et des activités - temporairement - par manque de fonds. Pas d'ouverture gratuite de sites d'art d'État, comme c'était la tradition, mais des événements culturels et des visites guidées dans toute l'Italie réchauffés par le premier beau soleil de printemps. Vive la beauté!

La signification du Semaine de la beauté de Legambiente, né précisément comme contre-proposition de l'association environnementale à la décision - temporaire - du gouvernement, l'a bien expliqué Rossella Muroni, directeur général de Legambiente: «Insister auprès du futur gouvernement sur la nécessité absolue d'un revirement par rapport aux coupes financières opérées ces dernières années dans la culture et celle d'une nouvelle gouvernance du patrimoine culturel».

Les caractéristiques d'une politique différente du patrimoine culturel et environnemental que Legambiente a souligné dans son facture de beauté, qui a préparé et pour lequel il a déjà reçu la souscription d'une quarantaine de nouveaux parlementaires et quelques maires et administrateurs, ainsi que le soutien d'environ soixante-dix personnalités du monde de la culture, du divertissement et de la société civile.

Parmi les initiatives au calendrier, le 16 avril a Naples une visite guidée des stations de métro qui accueillent des installations d'art contemporain. Toujours le 16 avril a Florence nous visiterons l'ancien dépôt d'aqueduc de Carraia dans le sous-sol de la Piazzale Michelangelo: une promenade dans les entrailles de la capitale toscane à la recherche de l'eau perdue.

La 18 avril a Comacchio (Ferrara) à la Manifattura dei marinati, dans le cadre splendide du Parc du delta du Pô, la présentation du volume est prévue 'La valeur du sol', une occasion d'explorer les propositions de Legambiente pour lutter contre la surconstruction du sol fertile de la vallée du Pô.

La 19 avril à l'aciérie dePiombino (Livourne) un événement pour «repenser la ville et son histoire séculaire de travail et d'engagement productif». ÀPadoue le 19 avril il est plutôt dédié à la visite extraordinaire de certains monuments: l'École de la Charité, la Tour de l'Horloge, le Palais Carrare, l'Oratoire de Santa Margherita.

samedi 20 avril àSolofra (Avellino) nous découvrirons l’histoire de la ville en passant par la collégiale de San Michele Arcangelo, le quartier Toppolo, les palais Ronca, Landolfi et Sant’Agostino. Toujours le 20 avril à Solofra, dans la salle du conseil de la mairie deStroncone (Terni), les Chœurs Stroncone seront exposés au public.

La 21 avril àCoinEnfin, une marche sera organisée contre la consommation des sols, pour sauver les sols fertiles restants et défendre la partie du Piémont qui n'a pas encore été compromise par l'urbanisation des dernières décennies.



Vidéo: Michael Jackson, lArt et la culture par Isabelle Petitjean (Mai 2021).