Économie d'énergie

Énergie: économies à la maison, déchets au bureau


Économies à la maison, gaspillage au bureau. Les compartiments vertueux qui économisent facture d'énergie et ils aident l'environnement à paraître comme une coutume à la maison, encore moins si quelqu'un d'autre paie la facture, même si c'est lui qui nous verse (encore pour le moment du moins) un salaire.

Pour le révéler, c'est la recherche intitulée Télétravail pour la Terre réalisé en ligne par l'entreprise uSamp au nom de la compagnie TeamViewer, fabricant de logiciels de contrôle à distance et de réunions en ligne. Il est vrai qu'on parle des Etats-Unis (la recherche a porté sur 500 salariés américains de plus de 18 ans), mais qui met la main sur le feu pour dire que c'est différent de nous?

Compte tenu de l'activité du client, le but de la recherche était d'évaluer L 'impact du travail à domicile sur l'environnement, si possible en soulignant les aspects favorables. Une approche qui ne prive pas les données collectées, qui se sont avérées riches en matière de réflexion, même curieuse.

Par exemple, il est apparu avec de grandes preuves que l'écrasante majorité des Américains déclarent adopter chez eux, mais pas sur le lieu de travail, les mesures nécessaires aussi et parfois uniquement des accessoires pour la la durabilité environnementale, les recyclage et la conservation des ressources disponibles.

Des comportements simples, qui la plupart du temps n'impliquent pas d'effort et ne dépendent que du bon sens. Par exemple, éteindre les lumières lorsque vous n'êtes pas dans une pièce (74% des répondants le font à la maison, au bureau selon vous?) Ou préparer le déjeuner par vous-même (60%), baisser le chauffage et la climatisation ( 56% à la maison, et au bureau ???), imprimer en quantités minimales (53%, au bureau on n'en parle pas ...), éteindre l'ordinateur la nuit (50%), recycler (39%), préférer l'eau du robinet à celui en bouteille (34%).

Selon l'enquête, travailler à domicile se traduit également par un réduction de la consommation des ressources de la planète, conséquence de comportements quotidiens plus vertueux. La plupart des Américains déclarent utiliser moins de papier d'imprimante, moins d'électricité, moins de surligneurs et moins de crayons; même l'eau de douche dans son ensemble est moins consommée et la consommation d'analgésiques diminue.

Données de recherche Télétravail pour la Terre montrer que les employés économisent (et pas peu) de l'argent en travaillant à domicile. 42% disent épargner entre 1 $ et 20 $, 38% entre 21 $ et 40 $, 19% plus de 40 $ et 6% supplémentaires disent économiser plus de 80 $ par jour.

Mais dans quelle mesure les préoccupations environnementales affectent-elles la décision du chef d'autoriser ou non le télétravail? Les chiffres sont surprenants: 42% des personnes interrogées disent que l'intérêt pour la planète pèse lourd ou très lourd dans le choix du patron, tandis que 62% déclarent que cela pèse beaucoup. Serait-ce le début de quelque chose de nouveau?



Vidéo: Les digesteurs à biogaz Info Compensation Carbone (Mai 2021).