Économie d'énergie

Requalification énergétique: déduction 55%


Pour ceux qui en ont, il est temps d'investir dans la maison. Commençant parefficacité énergétique, ce qui réduit les coûts de fonctionnement et augmente le confort de vie. La bonne nouvelle est que leéco-bonus et vous pouvez continuer à déduire dans la mesure où 55% les dépenses engagées pour requalification énergétique des bâtiments. L'arrêt redouté le 30 juin pour la présentation des candidatures a en effet été annulé.

Il y eut un peu de battement de cœur car, étant donné les temps actuels, on ne savait pas si le déduction 55% (créé en 2007 puis toujours étendu) serait confirmé et dans quelle mesure. Ces derniers jours, cependant, la Commission de l’environnement territorial a approuvé un document qui engage le Gouvernement à stabiliser le mécanisme, au moins pour une autre année. Tout comme avant, donc, sauf pour les ajustements (mais ici peut-être que nous sommes trop malveillants).

Essayons de comprendre. Là déduction de 55% (de l'IRPEF pour les particuliers et de l'IRES pour les entreprises) concerne les interventionsrequalification énergétique, isolation thermique, installation de panneaux solaires pour la production d'eau chaude et remplacement des systèmes de climatisation d'hiver.

La somme correspondant au 55% des dépenses engagées sont déductibles sur 10 ans et le montant maximal de la franchise varie en fonction de l'intervention, dans certains cas il est de 30 mille euros pour 100 mille autres. Les dépenses comprennent à la fois les coûts des travaux de construction associés aux travaux de économie d'énergie et ceux pour la performance et pour la certification énergétique requise.

Être le requalification énergétique, évidemment les travaux doivent concerner des bâtiments déjà existants, par exemple l'installation de systèmes solaires thermiques et de climatisation, de chaudières à condensation ou de pompes à chaleur à grande vitesse Efficacité.

Ils sont admis au déduction de 55% aussi les interventions sur l'enveloppe du bâtiment qui augmentent le degré d'isolation (la couche thermique doit être transparente). La catégorie enveloppe comprend également le remplacement des portes et des fenêtres par des fenêtres qui permettent moins de perte de chaleur.

Enfin, ils peuvent accéder au déduction de 55% les citoyens et les entreprises qui mènent toute intervention (ou ensemble d'interventions systématiques, dit le décret) de manière à permettre au bâtiment d'atteindre un indice de performance énergétique pour la climatisation hivernale en dessous des limites établies (pour celles-ci, nous nous référons aux tableaux).

Attention: les travaux doivent être certifiés par un technicien certificateur certifié et la demande d'accès à la déduction doit être soumise dans les 90 jours suivant la fin des travaux à Enea, par voie électronique, accompagnée du certificat de qualification énergétique et, le cas échéant, à la fiche descriptive des travaux effectués.



Vidéo: Travaux de rénovation énergétique: attention au démarchage et aux fraudes! - #CONSOMAG (Mai 2021).