Recherches

Camellia sinensis: origines, caractéristiques et récolte


Presque tous les thés que vous pouvez trouver sur le marché et déguster proviennent d'une espèce végétale spécifique connue sous le nom de camellia sinensis.

Il existe deux variétés de cette plante qui produisent différents types de thé, avec des caractéristiques spécifiques qui définissent chacune d'elles. Le thé noir, appelé "thé rouge" en Chine, est par exemple la variété au goût le plus prononcé en raison du temps d'oxydation nécessaire au processus de fabrication.

Le thé Oolong, connu pour ses notes florales proches du thé vert, est moins oxydé. Le thé vert, la variété la plus sucrée, ne subit aucune oxydation et est traité dans une "casserole" pendant le traitement pour éviter l'oxydation.

Les origines

Camélia sinensis (ou théier) est utilisé pour fabriquer la plupart des thés traditionnels, y compris le thé noir, le thé blanc, le thé oolong et le thé vert.

Cette plante, originaire de la région sud-ouest de la Chine en tant qu'arbuste forestier à feuilles persistantes, a des feuilles vertes brillantes avec des bords dentelés, de forme et de taille similaires à une feuille de laurier.

Quant au sien origines, comme vous pouvez facilement le deviner, ce sont des temps assez éloignés. En fait, il semble que pour la première fois le Camelia sinensis ait été utilisé en 2737 av. grâce à un empereur: une feuille de l'arbre au-dessus de Camelia sinensis s'est glissée accidentellement dans un vase dans lequel il y avait de l'eau bouillante. La combinaison de ces deux éléments a donné naissance à une boisson qui l'a amené à rechercher l'arbre, en découvrant à la fois ses propriétés médicinales et culinaires.

Les variétés

Deux variétés de théier constituent certains des types de thé les plus populaires. Là Camellia sinensis sinensis (Thé chinois) est originaire de Chine et prospère dans des températures fraîches et élevées. Il est couramment cultivé sur les pentes des montagnes, produisant un goût plus sucré et plus délicat, indicatif du thé vert et blanc.

Camellia sinensis assamica (Thé d'Assam ou thé indien), d'autre part, prospère dans la région de l'Assam au nord de l'Inde. Cette plante est considérée comme plus tropicale que sa variété chinoise, devenant plus grande et produisant de plus grandes feuilles (en raison d'un climat avec beaucoup de pluie et des températures chaudes). Cette variété est utilisée pour les thés robustes tels que le thé noir, oolong et pu-erh.

Cultivation

Bien que Camellia sinensis prospère généralement dans les climats tropicaux, certaines variétés, comme la chinoise, prospèrent même dans les climats plus froids et de haute altitude. Aux États-Unis, le thé est cultivé à Hawaï, la région subtropicale du sud-est, et dans le climat frais et doux du nord-ouest du Pacifique.

De nombreuses plantations de thé gardent Camelia sinensis comme arbuste, mais s'il n'est pas taillé, il peut devenir un petit arbre. En fait, certains cultivars pensent que plus le théier est haut, plus la structure racinaire est grande et plus le thé sera riche en nutriments et savoureux. Le théier se développe dans un sol sableux et bien drainé et ne doit pas être récolté avant l'âge de trois ans.

Collection

collection de Camelia sinensis il doit être fait à la main, car seules les feuilles supérieures doivent être récoltées. Pendant la récolte, il est nécessaire de rechercher les jeunes feuilles dans la partie supérieure de la plante, en particulier celles avec les pointes, ou de petites feuilles partiellement formées. En de rares occasions, les brindilles et les fleurs de la plante sont également utilisées. Généralement, les plantes sont empêchées de fleurir pour détourner leur énergie vers les précieuses feuilles. Cependant, certains cultivateurs de basse-cour préfèrent les belles fleurs blanches qui fleurissent à l'automne.

Le thé est récolté pendant les mois les plus chauds, lorsque la plante pousse le plus vigoureusement. Dans les climats nordiques, cela se traduit par une fenêtre de seulement quatre mois. Cependant, dans les régions tropicales, les cultivars peuvent avoir jusqu'à huit mois de récoltes régulières.

Lisez aussi: Kentia, caractéristiques et conseils d'entretien

Conclusions

Camellia sinensis fait partie de la famille à feuilles persistantes. Les feuilles sont d'un vert brillant avec des bords dentelés. Lorsqu'elle est autorisée à fleurir, la plante produit de petites fleurs blanches avec des étamines jaune vif. Le fruit qui se développe a une coque dure et verte et une seule graine ronde et brune. Les graines peuvent être utilisées pour faire de l'huile de thé.

Camellia sinensis est disponible en deux variétés primaires et une troisième, qui n'est généralement pas utilisée dans la culture du thé. La souche végétale Camélia sinensis sinensis il est originaire de Chine et est généralement utilisé pour faire des thés verts et blancs. Certains thés noirs et thés oolong sont fabriqués à partir de cette variété.

Le moignon Camélia sinensis assamica au lieu de cela, il est originaire de la région de l'Assam en Inde. Cette plante est généralement utilisée pour le thé noir, ainsi que pour le thé pu'erh dans la province du Yunnan, en Chine.

La troisième variété est Camellia sinensis cambodiensis (le «buisson de Java»). Bien qu'il ait été croisé pour obtenir certains caractères chez d'autres cultivars, le buisson de Java n'est généralement pas utilisé dans la production commerciale de thé. Il existe environ 1 500 cultivars issus des deux variétés principales.

Nous espérons que ces brèves indications au sujet de notre étude actuelle vous seront utiles pour approfondir vos connaissances sur cette espèce à feuilles persistantes, qui a donné naissance à de nombreuses variétés de thé. Une ressource très importante pour tous les amoureux de cette boisson, qui voudront sûrement approfondir encore leurs connaissances avec Camellia sinensis et toutes les utilisations qui peuvent être faites grâce à ses feuilles!


Vidéo: Le Rooibos Thé rouge Propriétés (Mai 2021).